Vaccination Obligatoire : Lettre ouverte aux députés et sénateurs envoyée le 13 octobre par l’Union Citoyenne Pour la Liberté.


Cette lettre a été envoyée par mail dans la nuit du 12 au 13 octobre 2021 à  aux présidents des groupes politiques au sénat et à l’assemblée nationale

Mesdames et Messieurs les sénateurs et députés,

Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas…

Avant le vote aujourd’hui 13 octobre 2021, sur la « vaccination obligatoire », il nous a semblé important de porter de nouveau à votre attention qu’il n’y a pas de consensus scientifique, ni sur l’efficacité, ni sur la sécurité des injections en phase d’essai clinique, dénommés « vaccins », contre le COVID19.

1. Ces produits ont été mis sur le marché sous « état d’urgence sanitaire » ce qui a accéléré et justifié une procédure incomplète de validation des AMM. Un vaccin n’est normalement autorisé à la mise sur le marché que sous strictes conditions : si la maladie présente un fort taux de mortalité et qu’aucun traitement n’existe. Ces deux conditions n’ont jamais été respectées et ne le sont toujours pas.

2. Désormais plus de 700 publications internationales valident l’efficacité sur des malades du covid19, de traitement précoces non expérimentaux (dont l’Ivermectine). Ces publications peuvent être consultées à partir de ce site https://c19early.com

3. De nombreuses études scientifiques soutiennent que la balance bénéfices/risques est fortement défavorable aux « vaccins ». Voir par exemple cet article https://ijvtpr.com/index.php/IJVTPR/article/view/23/51

Ces doutes commencent à être pris en compte par plusieurs pays (dont la Finlande, le Danemark et l’Islande)

https://www.reuters.com/world/europe/finland-pauses-use-moderna-covid-19-vaccine-young-men-2021-10-07/

Et ces pays ont d’ailleurs interdit l’injection aux enfants et jeunes.

4. Sur le site d’Eudravigilance 24526 décès et plus de deux millions de blessures rapportées au 11 Septembre après vaccination (2317495) (dont la moitié graves).

Voir https://luis46pr.wordpress.com/2021/09/17/24526-deaths-2317495-injuries-following-covid-shots-reported-in-european-unions-database-of-adverse-drug-reactions/ pour des captures d’écran.

5. Selon le New England Journal Of Medecine, le taux de fausses couches au 2eme trimestre de grossesse chez les femmes vaccinées, est de 12,6%. Le taux normal étant de 0,5 à 1%. C’est absolument alarmant. https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/nejme2107070

Depuis des décennies il est interdit aux femmes enceintes de prendre des médicaments, mais aujourd’hui on les pousse à une injection en phase expérimentale. C’est incompréhensible, c’est criminel.

Or tous ces chiffres sont largement sous-estimés (rares parmi ceux qui ont des symptômes post-vaccinaux pensent à le déclarer et peuvent le faire, car le site officiel de la pharmacovigilance est très peu accessible et est dysfonctionnel), et donc sur quelle base pouvons-nous être certains que ces « vaccins » ne sont pas la cause de ces blessures ? Les autopsies ne sont pas faites sur les corps des personnes suspectées mortes suite à la vaccination.

Nous nous permettons de rappeler à votre connaissance et d’exiger toute votre attention sur le fait que les avis « scientifiques » sélectionnés par le gouvernement et les organisations officielles, le sont de manière partiale et partielle, et ne font pas du tout l’unanimité dans la communauté scientifique. En effet, ce sont des milliers de médecins avec lesquels nous sommes en lien, qui contestent depuis des mois, la validité de ces injections, et qui aimeraient pouvoir s’exprimer, sans être menacés, censurés, sur le premier principe de précaution indispensable et nécessaire, du serment d’Hippocrate « Primum non nocere » (= En premier, ne pas nuire).  Car les conseils scientifiques qui justifient vos décisions doivent être à hauteur de la grande responsabilité qui est la vôtre en votant cette loi.

En espérant que ce courrier soit bien lu et interprété, et qu’il soit un élément de doute utile parmi tous vos éléments de décision. 


Il est de votre devoir aujourd’hui selon nous, de rejeter la loi de généralisation de la vaccination obligatoire, de mettre fin immédiatement à la campagne massive de vaccination et d’exiger du gouvernement l’émission d’un décret dans ce sens.


Nous vous prions d’agréer l’expression des nos sentiments les meilleurs.

Sophie Tissier 

Avec L’équipe de l’Union Citoyenne pour la Liberté,
a-partisane, pacifique, réunissant des médecins, des scientifiques, des soignants, des chercheurs, des étudiants, des pompiers…  qui a initié les premières manifestations contre la gestion guerrière du COVID19 et l’état d’urgence sanitaire, à Paris dès le 31 octobre 2020, et qui a réuni plusieurs milliers de manifestants (10 selon le préfet..) lors des grandes manifestations ces derniers mois.


unioncitoyenneliberte@protonmail.com

unioncitoyenneliberte.fr

https://blogs.mediapart.fr/sophie-tissier/blog/081120/victoire-pour-la-liberte-de-manifester-de-force-jaune-face-au-prefet-de-paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *