ÉTAT D’URGENCE DE MOBILISATION ! Les citoyens font le siège face au Sénat 26-29 octobre

RASSEMBLEMENTS mardi 26 mercredi 27 jeudi 28 et vendredi 29 octobre en face de l’entrée du Sénat ! 15 rue de Vaugirard, square POULENC.

DEVANT LE SÉNAT : Les citoyens font le siège !

Contre cette loi inique de SURVEILLANCE POPULAIRE exigeons l’ABROGATION!

L’UCPL a déclaré en préfecture 4 rassemblements dès 9:30 mardi 26 octobre au matin au moment où le ministre Veran sera auditionné par la commission des lois du Sénat. Mais tout naturellement le préfet, sous les ordres de Darmanin, interdit en partie la manifestation, le matin et impose les horaires de 14 à 18h, qui gênent le moins l’exécutif !

Nous ne pourrons donc même pas avoir accès au ministre de la santé, pas de comité d’accueil…

Nous appelons tous les citoyens à venir se relayer toute la semaine devant le Sénat afin de montrer notre ferme opposition à la prolongation de l’état d’exception prétendu « état d’urgence sanitaire » qui donne les pleins pouvoirs à Macron sans contrôle parlementaire.

Nous dénonçons le passage en force, sans aucune représentativité légitime à l’assemblée nationale. En effet, c’est avec moins de la moitié des députés présents et votant au milieu de la nuit que cette loi est passée.

Seulement 150 députés votant et à 1 voix près pour l’article 2, décidant de notre Liberté conditionnelle soumise encore au Pass Sanitaire.

Ce procédé se répète et n’est pas acceptable dans une saine démocratie.

De plus, la défenseure des droits Claire Hedon a dénoncé que le non remboursement des tests Pcr revenait à une obligation vaccinale déguisée puisque le pass sanitaire est exigé pour l’accès à tous les services et allait ainsi discriminé les populations les plus précaires.

La validation de cette loi serait un tour de force qui « sautera » par dessus les élections puisque dès fin février aucun texte ne sera discuté à l’AN pour cause d’élections présidentielles. Les sénateurs doivent la bloquer.

Pour ne pas avoir à subir les élections sous état d’urgence sanitaire : MOBILISONS-NOUS ! Ça urge !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *